La chute des cheveux : ce qu’il faut savoir

Implant capillaire > Blog > La chute des cheveux : ce qu’il faut savoir
Publié le : 26 Octobre 2017 à 08:38
La chute des cheveux : ce qu’il faut savoir

Que ce soit chez les hommes ou chez les femmes, la chute des cheveux entraîne, sur le long terme, un amincissement progressif visible du cuir chevelu. Les personnes qui en souffrent se retrouvent avec des cheveux de plus en plus fins et des zones chauves finissent par apparaître. A l’âge avancé, l’alopécie peut ne plus poser de problèmes, mais lorsqu’elle survient trop tôt, on a tendance à chercher des solutions pour y remédier. Si pour les autres, la solution repose sur les perruques, pour d’autres, on se tourne surtout vers les greffes capillaires.

La chute des cheveux

Le cycle de vie des cheveux se compose de trois grandes étapes : l’anagène qui représente sa croissance, le catagène qui représente la régression du follicule et le télogène qui indique la chute des cheveux. De nouvelles pousses apparaissent ensuite et le cycle recommence.

Chez les personnes prédisposées à l’alopécie, la phase anagène est relativement courte. Leurs cheveux, qui étaient déjà arrivés à l’âge adulte se réduisent en taille jusqu’à donner un fin duvet à peine visible. D’un point de vue scientifique, cela s’explique par une réduction du volume des papilles dermiques et du nombre de cellules qu’elles contiennent chacune.

Les professionnels maintiennent toutefois que même chez les chauves, le cycle des follicules de cheveux reste présent.

L’alopécie chez les hommes et chez les femmes

La testostérone provoque la chute de cheveux, mais pour que cela ait lieu, elle doit être transformée en dihydrotestostérone ou DHT. La transformation ne peut se faire qu’en présence de l’enzyme 5-alpha-réductase de type 2. Cela explique pourquoi les hommes ayant une déficience congénitale de cette enzyme ne souffrent pas de perte de cheveux. De plus, on a remarqué que suite à un traitement au finastéride,on pouvait obtenir des degrés de repousse variables. Le finastéride est un inhibiteur sélectif de 5-alpha-réductase de type 2.

Chez les cuirs chevelus dégarnis, on note une concentration élevée de DHT, de 5-alpha-réductase et de récepteur d’androgènes DHT.

Chez les femmes, la chute de cheveux n’a aucun lien avec l’androgène puisque même en l’absence de cet élément, l’alopécie peut survenir. C’est pour cela que les professionnels parlent seulement de chute de cheveux de la femme et non d’alopécie androgénétique.

En savoir plus sur la chute des cheveux en tunisie ici.