Les implants capillaires chez la femme

Implant capillaire > Blog > Les implants capillaires chez la femme
Publié le : 23 Aout 2017 à 10:48
Les implants capillaires chez la femme

Les cheveux sont symboles de féminité et de sensualité chez la femme. Les perdre provoque souvent un certain mal-être puisque la personne sent perdre son identité. Pour y remédier, certaines font appel au port de perruques, mais parfois manquant de naturelles, on finit par s’en lasser. C’est la raison pour laquelle, certaines femmes préfèrent opter pour l’implant capillaire qui donne des résultats définitifs et naturels. Comment cela fonctionne-t-il ?

Quelle en est la cause ?

Quand on perd plus d’une centaine de cheveux par jour sur une période assez longue, il faut penser à consulter un médecin puisque cela peut indiquer une carence en fer ou un problème thyroïdien. Si ces diagnostics sont écartés, alors la femme souffre d’alopécie androgénique. Cela se manifeste par une perte de cheveux assez diffuse sur le sommet du crâne alors que chez les hommes, la perte se situe sur le devant.

Selon les rumeurs, l’alopécie androgénique ne touche que les femmes ménopausées ce qui est totalement faux. En effet, cela peut survenir à n’importe quel âge. La cause la plus connue est celle des hormones, mais d’autres facteurs encore méconnus peuvent également l’entraîner.

Pour y remédier, les médecins peuvent vous prescrire un traitement à base d’anti-androgène ou ajuste votre traitement contraceptif. Lorsque rien n’y fait, la greffe de cheveux est une solution à envisager.

Comment se déroule la greffe ?

La patiente sera placée sous anesthésie locale et l’intervention se déroulera au cabinet du praticien. Il faudra compter entre deux heures ou plus pour la réaliser. Pour ce faire, le chirurgien :

  • prélève une petite bande de cheveux sur l’arrière de la tête, là où les cheveux ne sont pas censés tomber. La bande peut mesurer 17 à 19 cm de long sur une largeur de 5 à 10 mm
  • referme l’emplacement béant par quelques fils afin d’avoir une cicatrice très discrète
  • découpe la bandelette au microscope afin d’isoler les implants
  • pratique des incisions microscopiques de 2 mm de long sur la zone dégarnie
  • insère un implant dans chaque micro-incision

La peau se chargera par la suite d’emprisonner les bulbes et de les revasculariser. Il faut ensuite faire preuve de patience, le temps que les nouveaux cheveux ainsi implantés se mettent à pousser. Ils mettront entre six à huit mois pour donner des résultats visibles et en attendant ce délai, quelques implants peuvent tomber ou des cheveux situés autour de la zone transplantée. Dans tous les cas, les résultats sont naturels et définitifs. La patiente pourra les entretenir comme ses cheveux habituels et même les faire teindre.

En savoir plus sur la greffe de cheveux en Tunisie ici.