De nouveaux progrès esthétiques en faveur des femmes pour corriger les chutes de cheveux

Implant capillaire > Blog > De nouveaux progrès esthétiques en faveur des femmes pour corriger les chutes de cheveux
Publié le : 24 Juin 2016 à 13:49
De nouveaux progrès esthétiques en faveur des femmes pour corriger les chutes de cheveux

Le cuir chevelu fait partie des caractéristiques de la féminité chez la femme. Lorsque des chutes surviennent, le plus souvent peu importantes, la situation n'est jamais facile à vivre pour la personne. Aujourd'hui, bon nombre de méthodes esthétiques permettent d'y remédier, notamment les injections, les greffes, …  issues des nouvelles technologies et des progrès de la science. Ces techniques sont-elles vraiment efficaces ? Nous en parlons ici.

Chez la femme, la perte de cheveux peut survenir à n'importe quel moment de la vie, mais contrairement aux chutes chez les hommes, elle ne concerne que quelques tiges de cheveux. D'une manière générale, les chutes surviennent sur différentes zones au niveau du sommet du crâne. Afin de les corriger plus facilement, les médecins conseillent aux sujets qui en sont victimes de consulter dès que les premiers cheveux tombent. Dans ce cas, le dermatologue peut prescrire des traitements simples à base de compléments alimentaires ou de vitamines. Lorsque le traitement est commencé tôt, le recours à la chirurgie esthétique peut être évité.

En cas de traitement tardif, plusieurs techniques esthétiques sont aujourd'hui à la portée des patientes et accessibles selon l'importance des chutes.

Comment renforcer la repousse lorsqu'il s'agit de pertes modérées de cheveux ?

Lorsque les chutes de cheveux ne sont pas encore très importantes, les médecins procèdent à des techniques destinées à booster la repousse au niveau des zones vides. Dans la plupart des cas, ces techniques sont la suite logique de méthodes dermatologiques insuffisamment efficaces. Deux options sont proposées à la patiente :

-          L'utilisation des LED et des infrarouges

-          L'injection des PRP ou plasma riches en plaquettes

1-      Le recours aux LED et infrarouges

Cette technique consiste à stimuler la repousse des cheveux à partir d'une lumière LED ou des infrarouges. Les zones traitées chez le dermatologue sont exposées à des diodes qui émettent ce type de lumière. Cette dernière réveille les cellules pour les activer en vue de leur repousse. La méthode est efficace, toutefois les résultats ne sont perceptibles qu'après plusieurs séances.

Dans un autre contexte, cette technique est aussi sollicitée dans le processus de rajeunissement de la peau.

2-      L'utilisation des PRPLe sang est recueilli auparavant sur le même patient, pour une quantité de 10 à 15 cm3, puis placé dans une centrifugeuse. Cette machine permet de sauvegarder le plasma et les plaquettes en éliminant tout le reste. Le sérum est réinjecté au niveau des zones où les chutes ont lieu. En optant pour cette technique, la patiente subit plusieurs séances, dont une toutes les deux semaines sur une durée de deux à trois mois. Après cette période, les injections doivent s'intercaler de trois mois, puis de six mois et ainsi de suite.

Les résultats montrent une repousse efficace comparable à ceux constatés dans le cas d'une injection de vitamines.

Par ailleurs, cette technique n'est pas autorisée dans certains pays, notamment en France où le Directeur général de la santé a communiqué une interdiction de cette pratique à des buts esthétiques, depuis septembre 2013.

 

Que faire en cas de chutes importantes des cheveux ?

Lorsque les chutes de cheveux se font de plus en plus importantes chez la femme, elles peuvent avoir recours à des techniques plus radicales. Il s'agit des greffes de cheveux qui, avec les progrès actuels de la science, ne présentent plus de cicatrices. Cependant, comme il s'agit de greffes, il est primordial que la patiente puisse offrir des zones donneuses de tailles importantes. Quelles sont ces techniques innovantes ? Il s'agit de :

-          la méthode « FUE » robotisée ou d'extraction d'unités folliculaires

-          la technique « FUE SAFER » automatisée

1-      la technique FUE avec l'aide d'une machine

Comme cette technique se fait à l'aide d'une machine, elle est beaucoup plus rapide et efficace que dans le cas d'une intervention manuelle. Elle consiste à prélever des greffons de cheveux dans des zones donneuses, en général situées derrière la tête. Ces greffons sont réimplantés pendant la même séance dans les parties où les chutes se sont produites. La finesse de la machine permet d'obtenir 95% de greffons viables et pouvant ainsi repousser dans d'autres zones. En tout, jusqu'à 5000 cheveux seront réimplantés sur la tête de la patiente.

L'enjeu de cette technique est cependant d'avoir une partie de la tête qui sera dénuée complètement de cheveux. Il s'agit des zones donneuses, pouvant s'étaler sur 15 cm de long et 8 cm de large et qui peuvent être dissimulées difficilement dans le cas d'une patiente avec des cheveux courts.

Les résultats n'apparaissent ensuite, qu'au bout de 18 mois lorsque les cheveux auront repoussé complètement.

2-      Le recours au FUE SAFER fonctionnant automatiquement

Tout comme la technique précédente, celle-ci nécessite l'extraction des greffons de cheveux dans des zones donneuses plus ou moins importantes. Toutefois, le prélèvement se fait par aspiration automatisée et les greffons sont préservés en attendant d'être réimplantés par le médecin.

Cette technique a l'avantage de présenter des résultats durables, mais là encore, la contrainte de la présence d'une importante zone de prélèvement peut causer l'impossibilité de sa pratique sur des patientes aux cheveux courts.